AFUP AFUP Day 2019 Baromètre Planète PHP

La parole est aux speakers : Kevin Dunglas

Jusqu’au PHP Tour Montpellier 2018, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Maîtriser le composant Serializer de Symfony

Le composant Serializer de Symfony existe depuis la première version de Symfony 2, mais a gagné énormément de fonctionnalités au fil du temps. Au cours de ce talk, je présenterai les fonctionnalités méconnues et pourtant très puissantes de cette bibliothèque. Après un rappel des fondamentaux, nous découvrirons comment le composant permet - de manière transparente - de manipuler tous types d'objets PHP, quelques soient leurs styles : getters / setters, propriétés publiques, proxys.... Nous verrons ensuite les différents formats supportés nativement : JSON, XML, YAML et CSV. Puis nous manipulerons des dates, et évoquerons l'upload de fichiers avec le support des "data: URI". Finalement, nous aborderons quelques cas plus complexes tels que choisir les propriétés à sérialiser / désérialiser grâce aux groupes, gérer les références circulaires, sérialiser des arbres en limitant leur profondeur et mettre à jour des objets déjà existants.

Salle Jarvis
17/05/2018
15:15-15:55

Le speaker

Kévin Dunglas
Kévin Dunglas
Kévin est le fondateur de la société autogérée Les-Tilleuls.coop. Il est membre de la core-team Symfony et a créé le framework API Platform. Il est également contributeur à plus d'une centaine de projets Open Source, conférencier et rédacteur d'articles et livres techniques.

Pourrais-tu nous présenter des cas d’usage du composant serializer ?

Le serializer Symfony permet de transformer n’importe quelle structure de données interne au langage de programmation PHP (objet, tableau associatif…) en un format générique intelligible par d’autres langages ou systèmes (tels que le SGBD). Le composant de Symfony supporte nativement les formats JSON, XML, YAML, CSV mais aussi les « data: » URI.

Il est également capable d’effectuer l’opération inverse, à savoir transformer l’un de ces formats génériques en structure de données PHP (désérialisation). Contrairement à json_decode, qui ne sait créer qu’un tableau associatif ou un object stdClass à partir des données formatées passées en entrée, le composant Symfony est assez intelligent pour recréer les types appropriés (les instances des bonnes classes).

De plus, ce composant est très facile à étendre, par exemple le framework API Platform (que je développe) propose, grâce au composant Serializer, le support de formats d’API hypermédias tels que JSON-LD, JSONAPI et HAL.

En bref, le serializer est très pratique pour créer des API web, mais il peut servir dans tous les cas ou l’on doit manipuler des données pour les faire transiter d’un système à un autre.
Par exemple, j’ai réalisé à l’aide du serializer Symfony un petit outil open source nommé Doctrine JSON ODM.

Cette bibliothèque tire parti des colonnes de type JSON que supportent les SGBDR modernes tels que Postgres 9.4+ et MySQL 5.7.8+ : elle serialize automatiquement en JSON enrichi n’importe quel structure de données PHP avant de la stocker dans la colonne JSON. Quand les données sont récupérées, la bibliothèque va effectuer l’opération inverse, à savoir transformer le JSON enrichi en objets typés PHP.

Ainsi, il devient possible stocker des données très dynamiques dans un SGBD classique, en tirant parti des capacités de type NoSQL des moteurs seulement là où c’est nécessaire. Mieux, il est également possible de requêter le contenu du document lui même, et même de poser des index en son sein.

Grâce au Serializer Symfony, cette opération est complètement transparente pour l’utilisateur final si il utilise déjà l’ORM Doctrine.

Quelles sont les prochaines évolutions prévues sur ce composant ?

Le composant dispose déjà d’énormément de fonctionnalités (parfois méconnues, mais je vous les ferai découvrir lors de ma présentation au PHPTour) et très mature.
À part les habituelles corrections de bugs, le travail principal qui est effectué dessus concerne les performances.

À ce sujet, Guilhem N. est en train de mener un travail formidable, afin de pouvoir générer des normalizers optimisés, à la manière dont le composant Dependency Injection optimisé génère ses containers.

Les premiers benchmarks montrent des améliorations de performance d’environ 30% !

Qu’est-ce qui t’a amené à travailler sur le composant serializer de Symfony ?

J’ai commencé à travailler sur ce composant en développant les premières version de API Platform.

J’avais besoin d’un serializer flexible et performant, et je ne souhaitais pas réinventer la roue (d’ou le choix d’utiliser Symfony comme base).

La bibliothèque JMSSerializer (une alternative populaire au composant de Symfony) ne convenait pas à cause d’un problème de licence (elle est sous licence Apache 2, qui n’est pas compatible avec la licence GPLv2+ utilisée par de nombreux projets open source tel que Drupal ou PHPBB).

De plus utiliser le composant de Symfony permettait de bénéficier de tout ce qui fait la force du framework : des dates de sorties connues à l’avance, une compatibilité ascendante garantie, un chemin de migration balisé lors de la sortie de versions majeures et une pérennité assurée grâce à l’une des communautés les plus larges et solides du monde Open Source (tous langages confondus).

Cependant, le Serializer Symfony était à l’époque un composant (créé par Jordi Boggiano et Lukas Kahwe Smith) très bien pensé mais plutôt minimaliste : pas de gestion des références circulaires, des groupes de sérialisation, des objets complexes, des profondeurs maximales…

Au fil des évolutions d’API Platform, j’ai toujours essayé de faire « redescendre » les briques génériques dans Symfony, cela a donné lieu à l’ajout d’énormément de fonctionnalités dans le Serializer, ainsi qu’à la création de nouveaux composants (PropertyInfo et la version initiale du sous-système d’autowiring par exemple).

De plus, l’excellent niveau technique de la communauté, et en particulier des mainteneurs du projet, a permis d’améliorer ces fonctionnalités par rapport à leurs versions initiales.

La conférence

Maîtriser le composant Serializer de Symfony

Le composant Serializer de Symfony existe depuis la première version de Symfony 2, mais a gagné énormément de fonctionnalités au fil du temps. Au cours de ce talk, je présenterai les fonctionnalités méconnues et pourtant très puissantes de cette bibliothèque. Après un rappel des fondamentaux, nous découvrirons comment le composant permet - de manière transparente - de manipuler tous types d'objets PHP, quelques soient leurs styles : getters / setters, propriétés publiques, proxys.... Nous verrons ensuite les différents formats supportés nativement : JSON, XML, YAML et CSV. Puis nous manipulerons des dates, et évoquerons l'upload de fichiers avec le support des "data: URI". Finalement, nous aborderons quelques cas plus complexes tels que choisir les propriétés à sérialiser / désérialiser grâce aux groupes, gérer les références circulaires, sérialiser des arbres en limitant leur profondeur et mettre à jour des objets déjà existants.

Salle Jarvis
17/05/2018
15:15-15:55

Le speaker

Kévin Dunglas
Kévin Dunglas
Kévin est le fondateur de la société autogérée Les-Tilleuls.coop. Il est membre de la core-team Symfony et a créé le framework API Platform. Il est également contributeur à plus d'une centaine de projets Open Source, conférencier et rédacteur d'articles et livres techniques.

Autres interviews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour améliorer votre navigation. plus d'infos

1. Qu’est-ce qu’un cookie?

Un Cookie est un petit fichier texte enregistré sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.), à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation. Il permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité ou d’enregistrement du Cookie. Lors de la consultation de notre site Internet, des informations relatives à la navigation de votre terminal sont susceptibles d'être enregistrées dans ces fichiers dits "Cookies". Ces derniers sont installés sur votre terminal, sous réserve des choix que vous auriez exprimés concernant les Cookies et que vous pouvez modifier à tout moment.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.
Les cookies utilisés sur notre site permettent :

3. Vos choix concernant les cookies

Vous disposez de différents moyens pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur notre site et sur Internet en général et vos conditions d'accès à certains services de notre site nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez à tout moment exprimer et modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous. L'accord sur les cookies L'enregistrement d'un cookie dans un terminal est essentiellement subordonné à la volonté de l'utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l'enregistrement de cookies dans votre terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

Le refus des cookies Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités qui sont néanmoins nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à votre compte ou à votre abonnement qui nécessite de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous, ou nos prestataires, ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés. Les choix offerts par votre logiciel de navigation Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies. Selon votre navigateur, consultez le lien ci-dessous pour configurer votre navigateur et refuser les cookies :