Tagged Interview speaker

La parole est aux speakers : Gilles Dowek

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

L'émergence des questions éthiques en informatique

Si une éthique des sciences biomédicales existe depuis le serment d'Hippocrate, la nécessité d'une réflexion éthique sur les enjeux de l'informatique ne date que d'une décennie ou deux. Pourtant les questions sont nombreuses : du respect de la vie privée à la reconnaissance d'un droit fondamental à une connexion au réseau, de la question de la responsabilité des algorithmes à celle de la justice prédictive, nous essayerons de donner quelques exemples des questions éthique dont il est peut-être important, pour les entreprises, de se saisir, quand l'éthique commence à devenir un avantage concurrentiel.

Katherine Johnson
23/10/2020
17:10-17:40

Selon vous, est-ce que le sujet de l’éthique dans le milieu IT a été trop longtemps reporté et laissé de côté ?

Les questions éthiques n’ont sans doute pas été « reportées » ou « laissées de côté », ce qui laisserait entendre qu’elles ont été ignorées intentionnellement. Mais, il est vrai que nous avons mis du temps à prendre conscience de leur importance : alors que les premiers ordinateurs datent des années 1940, ce n’est que dans les années 2000 que le sujet s’est imposé. Cela dit, ce retard est assez facile à expliquer : quand les informaticiens concevaient des algorithmes de parcours de graphes, ces questions n’étaient pas si centrales. C’est le développement des réseaux et du web qui ont mis en avant les questions de la protection des données personnelles, du droit à l’oubli ou des risques et bénéfices d’une application comme StopCovid.

Lire la suite

La parole est aux speakers : Hélène Maître-Marchois

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Keep calm and trust your team

Convaincue que l’avenir ne pourra se vivre sereinement que si chacun fait sa part, je veux vous donner envie d’adopter deux ou trois petites (r)évolutions dans votre vie professionnelle.

En partageant avec vous des histoires vraies vécues par les coopérateurs de Fairness, je veux vous convaincre que de petits changements, mis bout à bout et intégrés à notre quotidien ont pu nous permettre d’être plus en accord avec nos valeurs personnelles et d’envisager notre futur avec plus de joie et de sérénité.

À chaque difficulté sa piste pour se sentir plus à sa place : de la qualité du code à la réduction de l’empreinte environnementale du numérique en passant par un travail plus collaboratif ou même une réflexion plus poussée autour des produits que nous développons, j’évoquerai avec vous quels ont été nos choix pour évoluer et trouver du sens dans notre métier.

Grace Hopper
23/10/2020
16:25-17:05

Hélène, tu es agiliste chez Fairness. Peux-tu nous présenter en quelques lignes ta société ?

Nous sommes une coopérative de six personnes spécialisée dans le développement responsable d’applications web et mobiles. Nous sommes très attachés à la qualité du code à l’efficience et à l’efficacité de nos produits, conçus avec nos clients pour qu’ils répondent exactement à leurs besoins sans consommer de ressources inutiles. L’équipe comprend des agilistes (PO, SM et Coach agile) et des développeurs qui travaillent principalement sur php, symfony, node, nestjs, go, react, svelte, javascript et typescript.

Lire la suite

La parole est aux speakers : Estelle Landry

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Comment perdre sa surchage featurale ?

Le cycle de vie d'une application est un chemin nébuleux et plein de dangers. La complexité ne fait que croitre durant les mois et les années d'utilisation. L'un des plus gros challenges d'un développeur est de pouvoir la contrôler tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités (features).

Des solutions existent : le ré-écriture de code ou encore la maitrise de la dette technique. En effet, ces deux actions permettent de lever "la complexité accidentelle". Mais que faisons nous de la "complexité essentielle" ? La complexité qui n'est pas liée au code.

La seule solution : Supprimer des fonctionnalités ! Ce talk vous expliquera comment perdre la surcharge featurale de vos applications en comprenant la différence entre la complexité essentielle et la complexité accidentelle, mais aussi en vous donnant des clés pour mener à bien ce changement dans vos équipes projet.

Katherine Johnson
23/10/2020
11:25-12:05

Une personne technique a parfois du mal à accepter de supprimer une fonctionnalité qu’elle a codée, as-tu des pistes à nous communiquer pour résoudre ce challenge ?

Il est souvent difficile d’accepter du code que l’on a fait de ses propres mains. On peut souvent prendre ce geste comme un « gâchis » un « non respect du travail accompli » ou encore « une attaque envers ses compétences » alors que les suppressions, le nettoyage de code font partie de notre job. Pour devenir meilleur·e, il faut savoir revenir sur le passé et s’adapter aux nouveaux besoins des utilisateurs et utilisatrices.
C’est comme cela que l’on fait un produit plus fort, plus lisible, plus maintenable.
Si cet argument n’est pas reçu, il faut savoir aussi être factuel. Parlez avec des chiffres. Seulement X utilisateurs utilisent cette fonctionnalité depuis un mois….
Ce genre de chiffres ne mentent pas. Des arguments factuels sont toujours essentiels face à des personnes très logiques/cartésiennes.

Lire la suite

La parole est aux speakers : Pascal Martin et Martin Supiot

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

PHP, c’est vous ! Et vous pouvez contribuer !

Quand nous posons la question « qui contribue à PHP ? » lors des évènements que nous organisons ou auxquels nous participons, nous n’obtenons que très peu de réponses. Est-ce parce que peu d’entre nous savent ou aiment coder en C ? Pourtant, participer et contribuer ne se limite pas à des lignes de code, loin de là !

Avez-vous trouvé l’éditeur en ligne de la documentation de PHP ? Avez-vous soumis des patchs à composer et symfony ou même à magento et wordpress, qui sont open-source et attendent vos contributions ? Avez-vous testé les versions alpha de PHP 8 ? Voyez-vous comment organiser un Apéro PHP ou un Meetup ? Ou même un AFUP Day ou le Forum PHP ? Savez-vous que l’AFUP a besoin de vous ? Que c’est une association qui est là pour vous aider et ce qu’elle peut vous apporter ?

Avec mille et une façons de contribuer, venez faire un tour d’horizon de modes de contribution que vous n’aviez peut-être pas encore envisagés, ou dont vous vous étiez dit qu’ils n’étaient pas pour vous. Vous verrez que, vous aussi, vous pouvez contribuer à PHP 😉

Grace Hopper
23/10/2020
11:25-12:05

Vous donnez une conférence à deux, en habitant dans deux villes différentes. Comment se prépare un tel exercice ?

Repose-nous la question une fois la conférence passée 😉

Nous avons commencé à réfléchir à ce projet, il y a plusieurs années, en échangeant quelques DM Twitter, puis en discutant par téléphone. Emballés par l’idée, nous avons ouvert un Google Doc pour noter, en collaboration, toute une série de points qui allaient devenir un sujet. Petit à petit, ce document s’est enrichi et nous a permis de rédiger notre proposition au CFP du Forum PHP.

Une fois celle-ci acceptée, nous avons itéré sur une MindMap, en nous appelant régulièrement — une fois par mois cet été, plus souvent depuis — en vidéoconférence.

Au moment où nous répondons à cette question, début septembre, cette MindMap nous semble complète : nous avons le gros de notre contenu, même si nous allons sans doute retoucher quelques branches en répétant.

Il est donc temps pour nous d’attaquer une seconde phase d’itérations : répétitions (en videoconf) de notre présentation et élaboration des slides pour la supporter. Nous testerons aussi l’outil qui sera utilisé lors de la conférence : nous l’avons déjà manipulé pour l’AFUP Day 2020 – édition en ligne en tant que speaker à Tours et animateur à Lyon… Mais pas encore à deux sur un même sujet.

Le jour J… Nous avons chacun donné des conférences à distance seuls, mais jamais à deux. Il y a toujours le risque qu’un problème technique vienne rendre l’exercice difficile. « On va voir » !

Lire la suite

La parole est aux speakers : Lucas Legname & Maxime Richard

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Comment ARTE a simplifié le développement multi-plateforme à l’aide d’une API orientée front

Chez Arte, les contenus de la chaîne sont disponibles sur le web et le mobile mais aussi sur les télévisions connectées ou les box des FAI. Cette diversité applicative nous a poussé à passer d’une API orientée métier à une API orientée front multi-support. Avec ce retour d’expérience, nous expliquerons comment nous avons simplifié le développement des applications en ré-équilibrant leur responsabilité et celle de l’API mais aussi en travaillant la structure des données pour les besoins parfois spécifiques des différents supports. Nous reviendrons aussi sur les choix techniques (parfois à contre-courant) qui ont été faits lors du développement.

Katherine Johnson
23/10/2020
10:15-10:55

Lucas, quelles sont les difficultés quand on développe des applications sur des plateformes comme AndroidTv ou TvOs ?

Lucas : L’une des plus grosses contraintes lorsqu’on travaille sur une app TV, c’est la télécommande. Créer une app qui soit agréable à utiliser avec une télécommande requiert généralement beaucoup de compromis et de simplifications. Alors que sur ordinateur un simple scroll permet d’arriver en bas de page, dans une app TV cela peut parfois nécessiter 15 clics ! Par ailleurs, les plateformes Android TV et tvOS sont encore jeunes et évoluent beaucoup à chaque nouvelle version : c’est motivant de pouvoir en permanence implémenter de nouvelles features mais un peu frustrant de constater qu’une app peut paraître complètement obsolète 1 ou 2 ans seulement après sa mise en production.

Maxime, tu organises les apéros web à Nancy. Peux-tu nous en dire plus sur ceux-ci ?

Maxime : Il s’agit d’un meetup mensuel autour des technos du Web. Nous organisons des rencontres, généralement le dernier mercredi du mois, avec un sujet technique lié à notre métier présenté par un speaker de la communauté. Nous avons récemment lancé un site web, nous pensons que c’est un bon moyen pour rentrer dans le monde de l’open source tout en mettant en avant les développeurs nancéiens.

Lucas et Maxime, vous travaillez respectivement pour Arte et Marmelab. Comment s’est passée cette collaboration sur le plan technique ?

Lucas : Pour la création de notre API orientée front, nous avions dès le départ une idée assez précise de la manière dont l’API devait fonctionner. On a beaucoup échangé avec Marmelab autour de cette idée et nous l’avons fait évoluer avec eux. On a apporté un maximum d’informations sur nos attentes et sur le contexte technique puis nous leur avons fait confiance pour les choix technologiques et pour l’architecture interne de l’API. Aujourd’hui encore, chaque changement majeur fait l’objet d’une concertation entre Arte et Marmelab afin de toujours aboutir à une solution qui soit satisfaisante pour tout le monde.

Maxime : Pour assurer la réussite de ce projet, il a fallu prendre en compte le contexte ainsi que le métier d’Arte. Nous avons expérimenté différentes approches pour la mise en place de l’API. Travailler de façon Agile a été un plus pour le projet. Nous devions nous montrer réactifs aux différentes demandes du métier mais nous avons dû également réfléchir aux problématiques techniques, comme la performance, l’internationalisation et l’éditorialisation. Nous voulons toujours essayer de nouvelles pratiques, car l’évolution de l’API est partie intégrante de son développement.

Les speakers

Lucas LEGNAME
Lucas LEGNAME
Lucas Legname est responsable du développement de l'application ARTE.tv sur les plateformes iOS, Android, tvOS et Android TV. Ancien développeur back-end, il coordonne aujourd'hui l'évolution de l'app de replay d'ARTE en travaillant étroitement avec les développeurs front-end mais aussi en participant à l'amélioration des APIs et à la résolution des problématiques multi-plateformes.
Maxime RICHARD
Maxime RICHARD
Maxime Richard est développeur full stack chez Marmelab. Passionné par l'open source, la personnalisation de Linux et les claviers mécaniques, il est spécialisé dans la création rapide d'applications web. Aujourd'hui, il gère le Meetup Apéro Web à Nancy. Habitué des bars nancéiens, il adore parler de javascript et React autour d'une IPA.

Autres interviews

La parole est aux speakers : Maxime Veber

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Fun with PHP

PHP est un langage de programmation très très très orienté web. Et si on sortait de la boîte ? FFI nous permet de faire de nouvelles choses. Et si on tentait des choses folles... Pourquoi pas une application fenêtrée ? Un jeu ? Avec un peu de créativité tout est possible !

Je ne pense pas que cette conférence soit absolument nécessaire à tout développeur PHP. (en fait elle est complètement inutile pour être plus précis) Mais ça sera un moment de détente et de culture inhabituel !

Promis, vous apprendrez quand même des choses.

Grace Hopper
22/10/2020
16:25-17:05

Qu’est-ce qui t’a poussé à tester ces choses que tu décris comme folles et que tu va nous présenter avec PHP ?

J’ai toujours été un sérieux bidouilleur. J’ai appris à programmer en PHP sur OpenClassrooms, à l’époque nommé « Site du Zéro ». Mais dans la foulée j’ai tout de suite basculé dans le C et le C++. Mais je suis retombé dans le PHP, un métier d’avenir il faut croire 😉 .
Depuis quelques années je trifouille PHP sur mes (très très rares) heures perdues. J’ai des idées rigolotes, mais malheureusement l’API interne de PHP était assez peu documentée… Et complexe en fait. Je voue un grand respect à tous ceux qui ont réussi à développer les extensions que nous connaissons. Fut un temps je me suis même intéressé à PHP Cpp, c’était vraiment cool… Mais malheureusement la maintenance du projet est assez compliquée et suivre les versions de PHP n’a pas toujours été simple.

Aujourd’hui PHP nous propose FFI : un moyen simple de binder sur les librairies C. Il ne m’en fallait pas plus pour me lancer à fond dans mes idées les plus farfelues. J’espère que ce voyage sera intéressant, donnera des idées et qui sait avec un peu de chance…utile ?

Ton projet favori est Gangbowl, peux-tu nous le présenter ?

Un jour un collègue m’a fait découvrir haxball. Rapidement tous les collègues s’y sont mis et on a commencé à passer nos heures de pause à se défouler sur ce mini jeu de foot. Petit hic: le jeu était codé en flash ! Passent quelques années, mais jamais ne fuit l’envie de développer une version HTML/JS. Vient le jour où je prototype un cercle qui pousse une balle, Gangbowl est né. Et en fait on s’est rapidement dit qu’on allait en faire un truc beaucoup plus cool que le jeu original, plus dynamique, plus profond, Gangbowl se veut être un vrai petit jeu addictif. Mais ce projet est bien plus qu’un simple petit jeu : j’y ai fait là aussi des tonnes d’expérimentations. Plutôt dans le monde du JavaScript dit-il en changeant rapidement de sujet, mais aussi en devops et en PHP (c’est grâce à Gangbowl que Melodiia et le Domain Component de Biig° sont maintenus). J’imagine qu’on a tous un projet où on a tout testé. Le mien, c’est Gangbowl. Aujourd’hui l’équipe de Gangbowl a un peu grossi, on travaille à l’amélioration du jeu afin d’avoir au moins une version qui peut subvenir à ses propres besoins. N’hésitez pas à aller tester le jeu 👊

Dans ta biographie tu indiques être le représentant le plus important de l’AFSY. Pourquoi ?

Concrètement je suis le pivot de l’AFSY, j’essaie de pousser l’organisation des évènements, je synchronise les gens, je commit et merge sur le site de l’AFSY quand j’ai le temps, et je présente les SfPots, un rassemblement mensuel (hors période COVID-19) de la communauté française Symfony.

D’ailleurs je suis un peu trop au centre de tout, je vais profiter de cette petite interview pour le dire 😄. Cette communauté est constituée de plein de personnes qui ont beaucoup de bonnes idées, je pense à Xavier Lacot de JoliCode qui tire les ficelles dans les coulisses (et à toute l’équipe de JoliCode) mais aussi à Cyrille Grandval de Darkmira qui fut d’une grande aide. Et finalement je pense à toutes les entreprises qui ont pu soutenir l’AFSY et l’organisation des SfPots. Un grand merci à tout le monde !

Bien entendu, cela veut dire que si vous souhaiter aider, discuter, coder, chanter, filmer, etc… Pour l’AFSY, vous êtes le ou la bienvenue ! N’hésitez pas à rejoindre notre slack: https://slack.afsy.fr

Le speaker

Maxime VEBER
Maxime VEBER
Passionné d'open source et de nouvelles technologies, Maxime adore tester de nouvelles choses, notamment avec son langage favori : PHP. Maxime est également le représentant le plus important de l'AFSY. Son passe temps favori ? Ajouter des lignes de codes à son projet fétiche : Gangbowl.

Autres interviews

La parole est aux speakers : Agnès Haasser

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Recettes de communication efficace au travail

En galère avec mes jeunes enfants, j'ai acheté des bouquins de communication positive. J'ai été surprise de voir que ça a marché du tonnerre… surtout avec mes collègues ! Laissez-moi vous montrer ce que vous pouvez en retirer, surtout si vous êtes en position de lead ou de management…

Popularisés par la tendance récente de la parentalité positive, ces outils de communication positive et d’intelligence émotionnelle sont pourtant efficaces dans toutes les relations interpersonnelles. J’ai l’impression qu’ils m’ont rendue vraiment meilleure dans mon rôle de lead développeuse (aider des collègues à apprendre, évaluer du code ou des candidats, prendre des décisions difficiles, travailler en équipe parfois sous tension…), et qu’ils m’ont aidée à surmonter mes propres problèmes de stress. Comme ce sont des outils assez simples à mettre en œuvre et qu’ils sont très efficaces, je veux les partager. Pour des relations plus apaisées et efficaces au travail, et pour davantage d’intelligence émotionnelle dans le monde.

Katherine Johnson
22/10/2020
16:25-17:05

Tu t’es récemment lancée dans une nouvelle aventure avec la création de Corelka, pourrais-tu nous parler de ce projet ?

Effectivement, après une dizaine d’années en tant que salariée et une crise de la trentaine assez carabinée, j’ai décidé de franchir le pas et de me lancer en freelance. Ma société Corelka est née début juin 2020. Ce n’était pas mon projet initial, qui consistait à reprendre des études longues pour changer franchement de métier. Mais après réflexion, j’ai préféré jouer « la sécurité » et voir si, quand je suis ma propre patronne, j’arrive toujours à aimer le développement web.

Ainsi, certification Opquast en poche, j’ai monté mon activité de développement web et conseil en qualité web. Je suis actuellement en mode expérimental : le chômage me libère de la pression financière, je peux me permettre de tâtonner et de choisir mes missions en fonction du sens qu’elles ont à mes yeux. J’aimerais à la fois des environnements techniques exigeants en termes d’UX, peu importe la stack, et surtout des missions qui font du bien au monde.

Par exemple, j’ai créé de A à Z le site web d’une psychologue qui partage mes idées sur la non-violence éducative et l’intelligence émotionnelle. Je suis contente à la fois d’avoir travaillé pour quelqu’un de bien, et d’avoir utilisé d’autres compétences que la technique pure. Dans un autre ordre d’idée, j’ai eu quelques prospects écolo pour du développement plus ciblé, et je tourne autour des missions de beta.gouv depuis plusieurs mois…

Bref, ça commence doucement, mais je n’ai pas la pression et j’aime la direction que ça prend.

Lire la suite

La parole est aux speakers : Mikael Randy

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

La scalabilité d’une équipe / d’un pôle technique

Vous êtes dans l’équipe technique d’une entreprise, composée de quelques développeurs, dans 1 ou 2 équipes, et votre entreprise grandit, et il faut augmenter la capacité de production, et donc la taille de l’équipe technique. Sauf que comme 9 femmes ne font pas un bébé un 1 mois, 4 équipes de 6 personnes ne produisent pas automatiquement 2 fois plus que 2 équipes de 6 développeurs.

Je me propose de vous faire un retour d’expérience sur comment nous avons abordé la scalabilité du pôle technique de Bedrock, pour passer de 10 équipes réparties en 3 verticaux techniques, à plus de 30 équipes dans 5 verticaux techniques, en essayant de conserver une cohésion technique et fonctionnelle, et d’optimiser les flux de développements.

Katherine Johnson
22/10/2020
15:15-15:55

Depuis combien de temps gères-tu une équipe ? Dans quels types et tailles d’équipe as-tu été?

Au début de ma carrière professionnelle, chez Prestaconcept, après avoir été développeur, je suis devenu responsable technique. Ce n’était pas totalement de la gestion d’équipe, vu que les personnes (+/- 15 personnes) travaillaient sur différents projets, et que cette gestion était partagée entre le chef de projet et moi, mais c’était ma première expérience à devoir motiver des personnes, expliquer pourquoi je pensais que tel ou tel choix me semblait mieux, d’écouter les retours pour, soit me conforter, soit me dire que je me trompais, et également de rendre des comptes sur mes décisions.
Ensuite, depuis que je suis chez M6Web (désormais Bedrock), je suis lead-developer, donc depuis 2013. J’ai d’abord été le lead-developer de l’unique équipe Backend (3 personnes au début, jusqu’à 7 personnes), puis l’entreprise évoluant, l’un des lead-developers des équipes Backend (6-7 personnes).

J’ai vu évoluer la « fiche de poste » de ce qui est appelé lead-developer chez Bedrock, puisque, au début, il s’agissait de définir une direction technique, de fédérer des personnes, et ça s’est transformé petit à petit en assurant un lien fort entre différentes équipes de différents pôle, de garder une cohérence dans les développements à l’échelle de l’entreprise, tout en permettant à mes équipes de se sentir bien dans leur travail, sans leur faire porter des procédures infernales.

J’ai également travaillé pendant 1 an au Québec, où j’ai été Architecte logiciel, et où j’avais entre autre la responsabilité de gérer 2 équipes (8 et 10 personnes), qui avaient chacune leur manager. C’était donc la première fois que je devais manager des managers.

Qu’est ce que ça t’a apporté au niveau personnel ?

Gérer une équipe, ce n’est pas dire où on va à tout le monde, c’est de s’assurer que tout le monde sait pourquoi on va dans cette direction. Parce que ce qui fait avancer, c’est l’équipe elle-même. Être manager m’a donc appris qu’il faut savoir expliquer et convaincre plus que de décider. J’ai également appris qu’il ne faut pas penser que les autres attendent de moi d’être infaillible, mais d’apporter de la cohésion et de la clarté. Cela m’a apporté de l’humilité, et qu’il valait mieux demander et de découvrir que j’avais omis quelque chose avant, plutôt que de faire dans mon coin, et de découvrir la même chose, mais trop tard. Il faut également savoir être patient et à l’écoute des gens avec qui on travaille. Savoir détecter les états d’âme, les points de friction, pour ne pas laisser une équipe imploser.

Tu es un membre de longue date de l’AFUP et ton implication a culminé en 2019, quand tu en es devenu le trésorier. En quoi l’association est restée proche de tes valeurs au fil des années ?

L’AFUP, malgré ses 20 ans cette année, ses centaines d’adhérents, le Forum PHP qui rassemble plus de 750 personnes (!) chaque année est pourtant restée une association de copain·e·s.

Quand, en 2012, avec 2-3 personnes, on soumet l’idée de monter la première antenne locale de l’AFUP, on a eu des encouragements, de l’aide. Quand on se retrouve avant le Forum PHP, ou avant feu les PHP Tour, c’est certes du travail, mais dans la bonne ambiance. De plus, en étant dans présent de manière très active dans l’association, j’ai pu constater que le maître-mot est toujours resté « accompagner et fédérer les acteurs du PHP ». Pas de marketing inutile, pas de bling-bling tape-à-l’oeil.

Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui aimeraient donner un coup de main à l’asso ?

Qu’il existe plein de manière de s’impliquer, que ça soit quelques heures de temps en temps à une implication avancée dans le bureau, il n’y a pas d’engagement contraignant. Posez la question au bureau, ils sauront vous dire comment vous pouvez les aider, c’est souvent beaucoup plus impressionnant de l’extérieur que de l’intérieur, et il y a toujours quelqu’un pour donner un coup de main.

En 2012, quand nous avons lancé l’idée de l’antenne AFUP Lyon, notre but était de faire des apéros pour réunir des devs PHP à Lyon, et de bénéficier du support de communication de l’AFUP. Aujourd’hui, l’AFUP, c’est 15 antennes qui font des animations mensuelles, avec un budget de support de l’AFUP.
Donc, si vous avez une idée, que vous pensez que ça peux aider l’AFUP, ou que l’AFUP peux vous aider, il faut contacter le bureau, il est très probable qu’une synergie soit possible.

Le speaker

Mikael RANDY
Mikael RANDY
Lead-developper d'une équipe PHP/Back chez Bedrock, Mikael est un adepte de l'organisation pragmatique, pour que le produit fonctionne au mieux. Biberonné au PHP depuis toujours, et à Symfony depuis que ça existe (oui, oui, avant la version 1.0.0). Développeur, manager, agiliste, conférencier, amateur de bon jeux de mots et de blagues pourries

Autres interviews

La parole est aux speakers : Mathieu Girard

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Le site de l'activité partielle, résumé d'un succès à quel prix ?

Imaginez, nous approchons de la mi-mars, vous travaillez "tranquillement" sur un site pour le gouvernement dans une petite ville dont personne n'entend parler. Soudain, vous entendez des personnes quitter leur bureau alors qu'il n'est même pas midi : le bâtiment de 500 personnes est en train de se vider en préparation du confinement.

Malgré ce mouvement de foule, un de vos chefs arrive et vous dit en substance : "Toi tu restes jusqu'à nouvel ordre, on t'affecte au site de l'activité partielle car ça devient la priorité numéro une de la maison".

L’économie Française est sur le point de se mettre “en pause”. Du jour au lendemain, plusieurs millions d’établissements vont s’inscrire et demander à être indemnisés car forcés de s’arrêter le temps que les choses se calment.

Depuis ce moment où tout bascule, je vous propose de vous raconter brièvement comment le site de l'activité partielle a complètement changé d'échelle pendant la crise du covid-19 : succès, difficultés, tranches de vies au cours d'une expérience humaine inédite.

Grace Hopper
23/10/2020
12:10-12:30

Quel a été le succès du site officiel de l’activité partielle durant ces derniers mois ? Quel a été le taux d’augmentation des visites / de l’utilisation ?

L’enjeu était de taille concernant ce site, car en 6 ans nous avions indemnisé un peu plus de 80 000 entreprises qui s’étaient mises en activité partielle. En deux mois nous sommes passés de 80 000 entreprises à plus d’1 300 000 (!). Suite à l’annonce du confinement, du jour au lendemain le site ne tenait plus car il n’était pas fait pour supporter autant d’utilisateurs (1 entreprise = 1 utilisateur au minimum). Mais avec de l’astuce / audace, l’envie de rendre service et beaucoup d’implication, chaque équipe a su faire en sorte que le site passe de 500 à 400 000 visites/jour.

Lire la suite

La parole est aux speakers : Antti Rössi

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

How your PHP application can get hacked, and how to prevent that from happening?

You’ve probably heard about XSS, SQL Injection, and RCE. Very few developers out there have witnessed first-hand what exploiting any of the mentioned vulnerabilities looks like, and therefore don’t necessarily understand the consequences that having such vulnerabilities in your application can have. In this talk, we’ll exploit some commonly known vulnerabilities (OWASP top 10) and misconfigurations that can occur to a PHP application running on a Linux based host. By learning to think like a hacker you’ll be able to develop more secure applications with PHP, and to keep your users, clients, and yourself safe.

This presentation consists of security concept theory sections from PHP developers' point-of-view and a few hands-on hacking demonstrations. At the end of the presentation, we go through a set of concrete action steps to secure our applications from the vulnerabilities we learned about earlier.

Grace Hopper
22/10/2020
09:30-10:10

In the context of the recent Twitter hacks, is source code the first thing to improve when talking about security? What about processes and employees training ?

Source code alone should certainly not be the de facto first thing to improve when talking about security. The security of your systems and solutions is always equal to the security and robustness of the single weakest link in your system.
As an example running a secure and well-crafted web application on an otherwise unhardened and outdated web server will most certainly cause an overall system compromise. A stolen admin password can also easily result in total mayhem if you’re not utilizing strong multi-factor authentication for admin users, and you for example allow them to query and export sensitive data.

Malicious insiders and social engineering attacks are often ones of the toughest threats for a company to mitigate, like we saw in the recent Twitter hack incident. The best preparations for these kinds of threats include staff awareness training and separation of duties, which both focus on the people and process side of security. When a single weak link can and will compromise your overall security, you need to look at security much more comprehensively than just the technical side.

Lire la suite