AFUP AFUP Day 2021 Baromètre Planète PHP

La parole est aux speakers : Sarah Haïm-Lubczanski

Jusqu’au Forum PHP 2020, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

L'open source, ce n'est pas que pour le web

PHP est open source. L’open source est un modèle de gouvernance pour les logiciels, mais pas seulement les logiciels !

Connaissez-vous l'open hardware ? Savez-vous ce que la NASA partage sur Github ? Vous avez certainement déjà écouté, ou produit de la musique open source, savez-vous qu’il existe des médicaments open source ? Répliquer une information, et la partager devient rapide et émancipateur, le monde se libère un peu plus.

Après une petite plongée dans les principes de partage de l’open source, nous ferons un tour d’horizon des initiatives open source dans d’autres domaines que l’informatique, pour en apprendre un peu plus sur la culture du libre, les rapports de force qui y conduisent, et revenir aux bases du partage.

Katherine Johnson
23/10/2020
15:15-15:55

Est-ce que l’on peut imaginer que l’open-source était déjà présent avant le web ? Aurais-tu quelques exemples dans ce cas ?

Excellente question, à laquelle je réponds durant ma conférence !
Le terme « open source » date de 1998 mais le fait de publier le code ou de le laisser en accès libre est plus ancien.
Pour répondre anti-chronologiquement, le Web a permis une circulation de l’information plus rapide, et notamment le partage du code (texte ou binaire) de plus en plus rapide au fur et à mesure que les débits réseau augmentaient. Le Web a d’abord été accessible à des universitaires et à des militaires, puisqu’Internet a été créé, après ARPANet, comme réseau entre universités américaines. Cependant, avant le Web, on pouvait déjà s’envoyer des supports numériques par courrier postal.
Préalablement au Web, on avait déjà des ordinateurs. Le code pour faire fonctionner ces ordinateurs était fortement lié au matériel composant ces ordinateurs. Chaque développeur-utilisateur pouvait améliorer le logiciel et le modifier, jusqu’à ce que quelques personnes à la fibre commerciale, dont Bill Gates, se rendent compte qu’il y avait moyen de vendre les améliorations et les nouvelles fonctionnalités.
De ce fait, l’open source a été créé en réaction à une extension du droit d’auteur (calqué sur les auteurs de livres) au logiciel, lié par l’appât du gain financier.

Un de tes sujets de prédilection est la documentation. Pourrais-tu nous parler un peu d’open source dans ce domaine ?

Participer à une documentation et utiliser de l’open source sont deux sujets un peu décorrélés, et nullement incompatibles. Le produit peut être open source et la documentation distribuée selon un modèle commercial. Le produit peut être propriétaire et la documentation libre d’accès.
Pour créer une documentation de logiciel open source, mon activité favorite, il me paraît éthiquement logique d’utiliser des logiciels open source. Le pluriel à « logiciels » est de mise, car la documentation d’un logiciel n’est pas isolée du projet de développement, y compris le Manuel Utilisateur (pour l’utilisateur final). On pourra donc utiliser des outils de gestion de projet, de rédaction, de dictionnaires, de traduction, de correction, de relecture qui sont ou non open source.

Les types de licences constituent un sujet à fort débat, notamment avec l’émergence d’outils SaaS basés sur des logiciels open-source (tel que Redis). Quel est ton avis sur ce sujet ?

Le type de licence quand on commence un projet open source ou qu’on crée un projet open source donne le ton. Comme vous le savez, certaines licences permettent de revendre le logiciel, ou d’en tirer des bénéfices, d’autres sont « contagieuses » et obligent le projet utilisant un autre logiciel open source à repartager aux mêmes conditions. Évidemment, quand le repartage aux mêmes conditions ouvertes ne permet pas à votre travail de vous faire manger, c’est une question sur la société capitaliste qu’on pose. Est-ce que le travail fourni et le revenu doivent être proportionnels ?
Et quand les entreprises privées utilisent de l’open source, fondent leurs produits dessus, mais ne reversent rien, ni contribution technique, ni participation financière, c’est une question sur la durabilité. Si vous avez un bol de bonbons, et que tous se servent, sans jamais remettre des bonbons dedans, que va-t-il se passer ?
Le logiciel libre a été une réaction à de l’appropriation, l’utilisation du droit d’auteur et la fermeture du code. En ce qui concerne des outils SaaS, peut-être qu’on doit définir de nouvelles licences, et de nouveaux modèles économiques ?

Le speaker

Sarah HAÏM-LUBCZANSKI
Sarah HAÏM-LUBCZANSKI
Technical Writer après avoir été formatrice, puis développeuse, Sarah Haïm-Lubczanski a toujours préféré le contact des informaticiens spécialistes à celui du grand public, et cela a bien fonctionné puisqu'elle écrit de la documentation de logiciel opensource, Co-fondatrice de l’antenne AFUP Lyon, co-fondatrice de la Game Dev Party et co-organisatrice du premier Coding Goûter lyonnais, elle est engagée dans le tissu associatif local technologique. Elle apprécie d’être à l’initiative de projets qui aident les autres.

Autres interviews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour améliorer votre navigation. plus d'infos

1. Qu’est-ce qu’un cookie?

Un Cookie est un petit fichier texte enregistré sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.), à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation. Il permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité ou d’enregistrement du Cookie. Lors de la consultation de notre site Internet, des informations relatives à la navigation de votre terminal sont susceptibles d'être enregistrées dans ces fichiers dits "Cookies". Ces derniers sont installés sur votre terminal, sous réserve des choix que vous auriez exprimés concernant les Cookies et que vous pouvez modifier à tout moment.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.
Les cookies utilisés sur notre site permettent :

3. Vos choix concernant les cookies

Vous disposez de différents moyens pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur notre site et sur Internet en général et vos conditions d'accès à certains services de notre site nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez à tout moment exprimer et modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous. L'accord sur les cookies L'enregistrement d'un cookie dans un terminal est essentiellement subordonné à la volonté de l'utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l'enregistrement de cookies dans votre terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

Le refus des cookies Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités qui sont néanmoins nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à votre compte ou à votre abonnement qui nécessite de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous, ou nos prestataires, ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés. Les choix offerts par votre logiciel de navigation Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies. Selon votre navigateur, consultez le lien ci-dessous pour configurer votre navigateur et refuser les cookies :