AFUP AFUP Day 2021 Baromètre Planète PHP

La parole est aux speakers : Pol Dellaiera

Jusqu’à l’AFUP Day 2021, retrouvez nos interviews de speakers pour mieux comprendre leur parcours et le sujet qu’ils ou elles aborderont lors de leur conférence !

La conférence

Lazy Collection

PHP Collection est une bibliothèque utilitaire fonctionnelle pour PHP supérieure à 7.1.3.

C'est similaire à d'autres bibliothèques de collections basées sur des tableaux PHP classiques, mais avec un mécanisme "lazy" (paresseux) sous le capot qui s'efforce de faire le moins de travail possible tout en étant aussi flexible que possible.

Des fonctions comme array_map (), array_filter () et array_reduce () sont excellentes, mais elles créent de nouveaux tableaux et tout est executé directement avant de passer à l'étape suivante. La librarie PHP Collection exploite les générateurs, les itérateurs et les "yield" PHP pour vous permettre de travailler avec de très grands ensembles de données tout en maintenant l'utilisation de la mémoire aussi faible que possible.

Par exemple, imaginez que votre application a besoin de traiter un fichier journal de plusieurs gigaoctets tout en tirant parti des méthodes de cette bibliothèque pour analyser le fichier. Au lieu de lire et de stocker le fichier entier en mémoire à la fois, cette bibliothèque peut être utilisée pour ne conserver qu'une petite partie du fichier en mémoire à un moment donné et executer des opérations sur l'ensemble des données.

Vous pouvez trouver le lien de cette librairie ici: https://github.com/loophp/collection

Lille
28/05/2021
17:10-17:50

Quand on lit « Lazy Collection », impossible de s’empêcher de penser à « Doctrine Collection ». Saurais-tu nous dire en quoi ta librairie est différente ?

Le package doctrine / collections est une des raisons pour laquelle j’ai commencé à m’intéresser aux collections. Cependant, le vrai déclencheur a été une pull request de Joseph Silber sur le framework Laravel, le 5 Août 2019. Je l’ai longuement analysée et testée et j’ai commencé à écrire ma propre librairie, principalement afin de tester, comprendre et améliorer certains concepts. Ceci dit c’est vrai, des librairies de collections, il y en a plein et à toutes les sauces, et la sauce curry est assez rare ! La librairie fournie par Doctrine est principalement utilisée par Doctrine. Les résultats d’une requête SQL de type SELECT sont souvent emballés sous une instance de leur collection. Cela permet, entre autre, de facilement appliquer des fonctions de filtrage, de triage et j’en passe. C’est très pratique car le résultat d’une requête est un object, une instance de la collection, et donc il y a moyen facilement de voir les méthodes qui lui sont adjointes, par exemple, avec son IDE et ainsi de manipuler les données. Pour revenir à ta question originelle maintenant, doctrine/collections n’est pas lazy. Chaque appel de méthode s’exécute instantanément en dépit de la taille de l’ensemble des données initiales. Sans compter la couche qui gère les expressions, on pourrait grosso-modo pratiquement réduire cette librairie à un simple utilitaire de manipulation de tableaux. Et donc oui, il y a donc bien une différence fondamentale entre doctrine/collections et loophp/collection. Exemple, à la suite d’une requête d’un service ou d’une base de données, nous récupérons dans la collection Doctrine$collection des millions d’identifiants numériques. Nous souhaitons les filtrer selon leur parité, ensuite renommer les fichiers, ensuite filtrer les fichiers inexistants et enfin récupérer le contenu de chaque fichier.

  1. Avant même de commencer le foreach,
  2. Parcourir la collection pour filtrer les nombres pairs,
  3. Créer un tableau temporaire des résultats,
  4. Parcourir les résultats afin de renommer en nom de fichier,
  5. Créer un tableau temporaire des résultats,
  6. Filtrer les résultats en fonction de l’existence du fichier,
  7. Créer un tableau temporaire des résultats,
  8. Chercher le contenu de chaque fichier,
  9. Créer un tableau des résultats final,
  10. Itérer.
Ce même exemple avec une collection dite lazy.
  1. Avant même de commencer le \textit{foreach}: rien,
  2. Dès l’itération du premier élément,
  3. Si l’élément est pair, renommer l’identifiant en nom de fichier
  4. Si le fichier existe, chercher le contenu de chaque fichier,
  5. Envoyer le résultat à l’utilisateur,
  6. Itérer.
La différence fondamentale est bien en évidence ici. Avec collection traditionnelle, la collection de données sera traversée plusieurs fois, et des variables intermédiaires seront crées tandis qu’avec une collection lazy, les données ne seront traversées qu’une seule fois et aucune variable intermédiaire ne sera créée. Pour conclure, une collection traditionnelle va privilégier une exécution consécutive tandis qu’une collection lazy, une exécution transversale. C’est donc entre autre cette technique qui est utilisée dans loophp/collection.
Finalement, pour rapidement revenir à Doctrine, peut-être qu’un jour il y aura moyen d’injecter la possibilité d’utiliser une autre librairie de collection… Qui sait ?

Nous à l’AFUP on adore le curry, doux, fumé… pardon ? Ah ! Curry c’est un style d’écriture du code ? Peux-tu nous expliquer ce qu’est ce style ?

J’adore le curry aussi, autant dans mon plat que dans le code, si pas plus ! Par simplicité et pragmatisme, je vais devoir mixer des termes francophones et anglophones. Le terme vient du nom du mathématicien américain Haskell Curry, oui, Haskell comme le langage, tiens tiens !

La définition suivante l’explique très bien : la curryfication est la transformation d’une fonction à plusieurs arguments en une fonction à un argument (unary function) qui retourne une fonction sur le reste des arguments.

Prenons un exemple trivial: la fonction implode(). Cette fonction est dite binaire et nous devons arriver à la transformer en fonction dite unaire.

Mais comment est-ce possible? Pour se réaliser, cette fonction aura toujours besoin de 2 arguments !

La curryfication de cette fonction reviendrait donc à créer une nouvelle fonction unaire qui admet le premier argument $separator, qui retourne une fonction qui elle-même admet le deuxième argument $strings et qui retourne le résultat final.

Exemple :

$implode = fn(string $separator) => fn(array $strings) => \implode($separator, $strings);

L’avantage de cette technique inventée dans les années 70 (pas si vieille !) permet de composer plus facilement des opérations élaborées à l’aide de plusieurs autres fonctions. Il permet aussi de faciliter la ré-écriture d’un code, d’écrire moins de code ainsi que d’écrire du code moins impératif et plus déclaratif, plus tourné vers la programmation fonctionnelle. Maintenant, dans le contexte qui nous importe aujourd’hui, à savoir les collections lazy et plus particulièrement loophp/collection, j’ai eu recours à cette technique presque partout. En effet, lorsque vous passez des arguments dans le constructeur d’une class, il y a de fortes chances que ces arguments soient gardés en mémoire via des propriétés. Et donc, afin de réduire l’emprunte mémoire et réduire la taille du code, j’ai « épicé » mon code en utilisant la « curryfication« .

Cela m’a appris un tas de chose et le plus beau cadeau a été de m’intéresser à la programmation fonctionnelle, cela m’a ouvert les yeux sur une myriade de concepts fabuleux. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’apprentissage du language Haskell, et j’ai ainsi pu mettre en pratique des concepts qui sont généralement utilisés dans des languages fonctionnels à contribution dans le code PHP, et notamment dans loophp/collection.

De manière implicite, j’ai été plus efficient dans ma manière de programmer, d’utiliser la technique function-first, data-last ou encore de découvrir la programmation tacite (ou point-free-style).

L’utilisation de ces techniques m’ont permis d’être très strict au niveau du typage et ainsi faciliter l’analyse statique du code.

Pol, tu es belge : peux-tu nous parler de la communauté de développeuses et développeurs en Belgique ? Avez-vous l’équivalent de l’AFUP, des occasions de vous réunir ?

En effet, je suis Belge d’origine Italienne et je me considère comme un Européen. C’est probablement mon environnement de travail à la Commission Européenne qui a accentué cette manière de voir les choses. De ce que me souviens je le ressentais déjà comme ça dès mon plus jeune age, mes parents ont bien fait leur travail.

Au commencement de ma carrière, je me suis beaucoup impliqué dans la communauté Drupal pour laquelle je ne contribue plus ou presque plus. J’allais aux quatre coins de la planète pour assister à des conférences et workshops. Tout récemment et pour de multiples raisons, j’ai ré-orienté ma carrière afin de me concentrer sur une utilisation plus *corporate* et professionnelle de PHP, sans Drupal. Je ne regrette pas mon choix, sauf que mes anciens collègues me manquent, surtout en cette période atypique. La Belgique regorge de devs PHP et généralement ils ne sont jamais sans emploi ! Beaucoup de ceux ci travaillent à la Commission Européenne, il y a beaucoup d’activité autour de Drupal. Venant de ces contrées, je les connais un peu près tous et je les salue chaleureusement !

Pour la répartition des genres, le monde du développement semble être un monde d’hommes, les seules développeuses que je connais peuvent se compter sur les doigts d’une main, je les salue bien amicalement par la même occasion !

D’un point de vue strictement personnel, je n’ai jamais senti de malaise de quiconque concernant le genre, j’ai l’impression que si peu de femmes sont présentes à cause d’us et coutumes anciennes. Des changements de mentalités sont encore a faire pour sortir des canevas préconçus du passé. Même si beaucoup d’effort ont été fait, l’eau devra encore couler sous les ponts, pour effacer les préjugés et déconstruire dans certaines têtes que les femmes, tout comme les hommes, peuvent être ce qu’elles veulent et pas uniquement bonnes dans les tâches qu’on leur a toujours assignées depuis la nuit des temps. Et bien évidemment, c’est également vrai pour les hommes qui souhaitent se lancer dans des métiers majoritairement représentés par des femmes tels que les infirmières, puéricultrices et j’en passe.

En ce qui concerne une communauté semblable à l’AFUP, je ne connais que PHP Benelux et j’assiste régulièrement aux réunions. Je dois bien vous avouer que je suis très envieux de l’effervescence et des communautés que je peux voir dans votre pays.

Et pour terminer, il y a environ 6 ans j’ai décidé de me relocaliser et j’ai complètement arrêté de voyager et m’impliquer autant qu’auparavant afin de me consacrer à mes projets de rénovation.

Depuis lors, je reprends tout doucement le pli, d’où ma soumission d’une présentation où je vous remercie déjà de l’avoir choisie, j’ai hâte de vous la présenter.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour améliorer votre navigation. plus d'infos

1. Qu’est-ce qu’un cookie?

Un Cookie est un petit fichier texte enregistré sur votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.), à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation. Il permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité ou d’enregistrement du Cookie. Lors de la consultation de notre site Internet, des informations relatives à la navigation de votre terminal sont susceptibles d'être enregistrées dans ces fichiers dits "Cookies". Ces derniers sont installés sur votre terminal, sous réserve des choix que vous auriez exprimés concernant les Cookies et que vous pouvez modifier à tout moment.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.
Les cookies utilisés sur notre site permettent :

3. Vos choix concernant les cookies

Vous disposez de différents moyens pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur notre site et sur Internet en général et vos conditions d'accès à certains services de notre site nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez à tout moment exprimer et modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous. L'accord sur les cookies L'enregistrement d'un cookie dans un terminal est essentiellement subordonné à la volonté de l'utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l'enregistrement de cookies dans votre terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

Le refus des cookies Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités qui sont néanmoins nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à votre compte ou à votre abonnement qui nécessite de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous, ou nos prestataires, ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés. Les choix offerts par votre logiciel de navigation Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies. Selon votre navigateur, consultez le lien ci-dessous pour configurer votre navigateur et refuser les cookies :